Recette

Afin d'améliorer la publication de cette page, je lance une page Tipee, si vous voulez participer à l'aventure, c'est ici: http://www.tipeee.com/aurelien-benoist

Recette du graveur


recette de vernis

Vernis au pinceau:

essence de térébenthine:         1000 gr
cire vierge                               120 gr
Mastic                                     100 gr
Asphalte                                  125 gr
Noir de fumée                         25 gr

Vernis de Bosse:

préparation: 20 min
cire vierge bien blanche                     50 gr
Mastic en larme bien pur                   30 gr
Asphalte                                             15 gr

bien broiyer menu le mastic et l’asphalte séparément.
faire fondre à feu doux, de preference dans un vase vernissé, la cire vierge
lorsqu’elle est bien chaude, saupoudrer petit à petit le mastic pour qu’il fonde et se lie avec la cire, mélanger à la spatule.
faire de meme avec l’asphalte, toujours sur le feu.
retirer du feu et laisser refroidir.
Verser dans un vase de la forme d’un rouleau ou former des boules.
Augmenter la quantité de cire pour avoir un vernis plus ou moins dur.

Vernis blanc dit de Rembrandt:

préparation: 20 min
cire vierge                                          30 gr
Mastic                                                15 gr
Asphalte ou ambre                             15 gr
Broire le mastic et l’asphalte séparément.
faire fondre à feu doux, de preference dans un vase vernissé, la cire vierge
lorsqu’elle est bien chaude, saupoudrer petit à petit le mastic pour qu’il fonde et se lie avec la cire.
faire de meme avec l’asphalte, toujours sur le feu.
retirer du feu et verser dans l’eau claire, former des boules d’environ 27 mm.
Ne pas trop chauffer la planche avant de poser ce vernis et prendre soin de l’étendre finement afin que la couche de vernis blanc ne fasse pas une couche trop épaisse.
lorsque le vernis étalé est refroidit, couvrir au pinceau la planche d’une couche de blanc de céruse broyé très fin et mélangé à de l’eau gommée.
Ne pas noircir la planche.

Vernis de Callot:

préparation: 20 min
cire vierge                                           60 gr
Mastic                                                 60 gr saison chaude 30 gr saison froide
Ambre jaune fondue
ou Asphalte de grande qualité            60 gr
résine                                                  30 gr
poix noire ou commune                     30 gr
Térébenthine                                      15 gr

faire fondre à feu doux, de preference dans un vase vernissé, la cire vierge
y jeter la poix
puis la résine en poudre
mélanger à la spatule.
lorsque la fusion est parfaite, verser dans l’eau claire, former des boules ou rouleaux

autre proportion pour ce vernis: (devenant très dur)

cire vierge                                          120 gr
Mastic                                                30 gr
Ambre fondue                                    30 gr
Asphalte                                             30 gr

Vernis de Lawrence:

préparation: 20 min
cire vierge                                          30 gr
Poix noire                                           15 gr
Poix de Bourgogne                            7,5 gr
Asphalte                                             30 gr

Broyer l’asphalte au mortier
faire fondre à feu doux, de preference dans un vase vernissé, la cire vierge
y jeter la poix
puis la résine en poudre
mélanger à la spatule.
lorsque la fusion est parfaite, verser dans l’eau claire, former des boules ou rouleaux

Autres formules:

cire vierge                                          75 gr
Poix de Bourgogne                            90 gr
Résine                                                15 gr
Asphalte                                             60 gr
Térébenthine                                      «une pincée»

Autres formules:

cire vierge                                          60 gr
Poix noire                                          30 gr
Poix de Bourgogne                            15 gr
Asphalte ou ambre fondue                60 gr

Autres formule:

faire fondre:
Cire vierge                                         60 gr
Poix noire                                          15 gr
Poix de Bourgogne                            15 gr

y ajouter un peu d’asphalte en poudre fine, laisser cuire à feu doux en remuant continuellement jusqu’à ce qu’une goutte tombé sur une surface froide forme une plaque et que cette plaque puisse être pliée plusieurs fois entre les doigts, alors on verse dans de l’eau à la même température que le mélange.

Vernis du Dépot des cartes et plans:

Composition du vernis employé au dépot général de la guerre pour la gravure des cartes et plans.
On retrouve cette recette dans le numéro 5 du Mémorial topographique et militaire.
fondre, mélanger et préparer comme les autres vernis:
Cire blanche                           4 parties
Colophane                              5      «
Poix noire                               2      «
Résine                                    1      «

Vernis de Sharpe:

Cire                                                    90 gr
Asphalte                                             60 gr
Poix Grecque                                     90 gr

Vernis Deleschamps:

Cire                                                    120 gr
Mastic en larmes                                9 gr
Poix de Bourgogne                            60 gr
Asphalte                                             120 gr
Solution concentrée de caoutchouc
dans l’essence                                    4 gr

Vernis moderne:

Cire                                                    100 gr
Parafine                                              75 gr
Poix de Bourgogne                            75 gr

Vernis Villon:

Cire                                                    100 gr
Cérésine                                             100 gr
Vaseline                                             75 gr
Résine ordinaire                                 100 gr
Poix de Bourgogne                            75 gr

Vernis au pinceau:

essence                                               150 gr
Asphalte                                             30 gr
Cire                                                    15 gr

vernis transparent, préparation anglaise:

(recette en court de recherche)
Cire
Arcanson

vernis solide à toutes températures (recette M. Roquillon):

Ce vernis serait l’idéal pour l’acier en eau forte
Copal                                                 40 gr
Asphalte                                             40 gr
Gomme animé (sorte de
résine-copal)                                      20 gr
Cire                                                    70 gr

Vernis à couvrir:

dans un vase de terre vernissé, faites chauffer à feu doux, un certaine quantité d’huile d’olive, lorsqu’elle bien chaude, y jeter du suif et le fairefondre entierement.Lorsque sa consistance est telle que si vous laissez tomber une goutte sur sur planche métallique, elle se fige sans devenir trop dur, ni se fendre ou se gercer. Si elle est trop compact y ajouter de l’huile. Une fois la consistance obtenue, laisser bouillir une heure tout en continuant à bien mélanger les deux produits jusqu’à ce que la mixture prenne une couleur rousse.
Observation et conseil

Vernis à couvrir au pinceau pour toute une plaque:

Asphalte                                             30 gr
Essence de térébenthine rectifié        240 gr
Cire Blanche                                      12 à 15 gr

-Température de préparation: toujours eviter une forte température pour éviter que les produits brulent.
-Asphalte et résine: mélanger continuellement avec une spatule
-vernis mou: la température de l’eau dans laquelle en verse les «drogues» (dixit encyclopédie Roret)doit être à la même température que la préparation.
- Le choix du vernis depend de deux facteurs: l’utilisation recherché et la pureté des produit utilisé.
-Pour purifier l’asphalte, Mr Deleschamps propose de le concasser et de le laver dans de l’eau acidulée (acide chlorhydrique.
 -vérifier la pureté de la cire, aisi que le mastic qui doit se présenter en larme pure.


Autre formule:

Asphalte                                            15 gr
Essence de térébenthine                    240 gr
Cire vierge                                         4 gr
Mastic                                                1 gr
Copal fondu                                       4 gr
(Mélange à feu doux)

Petit vernis:

vernis à recouvrir certaine partie d’une plaque

Asphalte                                             60 gr
Essence de térébenthine                    500 gr
Cire vierge                                         60 gr
Mastic                                                60 gr

Autre formule:

Asphalte                                             45 gr
Essence                                              240 gr
Cire vierge                                         30 gr

Autre formule:

Asphalte                                             30 gr
Essence de térébenthine                     240 gr
Cire blanche                                       8 gr
Mastic                                                4 gr

Faire fondre à feu doux les trois premières substance et on ajoute le reste en poudre fine tout en remuant. Une fois le mélange bien fondu, on verse dans l’eau froide et pendant que la mixture est encore chaude, faire de petite boule. Si le mélange est trop mou, reduire la quantité de cire. Attention à ne pas bruler le mélange.

Vernis de Venise:

Une des recettes à été présenté en 1832 à la sociètè d’encouragement par Monsieur Deleschamps:
Asphalte                                             100 gr
Essence de térébenthine rectifiée       500 gr
Cire vierge pure                                  32 gr
Mastic en larme                                  25 gr
Succin fondu et non décomposé        10 gr
Solution concentrée de caoutchoue
dans l’essence de térébenthine           4 gr

reduire en poudre les substance, coupé la cire en petit morceau, laisser le tout en contact avec l’essence de térébenthine pendant 12 h.
Ensuite on chauffe le ballon de verre qui les contient à température convenable pour opérer la fusion (dans le texte).
lorsque le vernis refroidis, ajouter la solution de caoutchouc, on filtre et on conserve dans un bocal hermétiquement bouché.

version en boule proposée par le même chimiste:

Asphalte première qualité                  120 gr
Poix de Bourgogne                             60 gr
Cire blanche pure                               120 gr
Mastic en larme                                  8 gr
Solution concentrée de caoutchouc   4 gr

Réduire en poudre le mastic et la poix, les faire fondre à feu très doux (température adéquate minimum), on ajoute ensuite la cire par petit morceau en remuant avec une spatule en fer et ne pas oublier de baisser la température. En même temps, faire fondre l’asphalte et l’incorporer aprés la cire par petite quantité.
lorsque le tout est parfaitement fondu, y incorporer le caoutchouc et faire cuire le tout à feu doux (température de fonte de l’asphalte).
Le couler dans des moules ou dans l’eau froide pour en faire des boules.

Recette eau forte

L'acide nitrique peut être remplacé par l'acide hydrofluosilicique, on parle alors de fluographie.

Mordant "général"

recette du glyphogéne 

Acétate d'argent                 8 gr
Alcool rectifié                   500 gr
Eau distillée                      500 gr
Acide nitrique pur            260 gr
Ether nitreux                    64 gr
Acide oxalique                4 gr

Gravure au lavis

Mordant au miel

Sel Marin                 100 gr
Sel ammoniac          100 gr
Vert de gris              50 gr
Sirop de miel           800 gr

Mordant acétique

Glucose en sirop     100 gr
Acide acétique        200 gr
Vert-de-gris             25 gr
Sel ammoniac         25 gr

Mordant oxalique

Eau                          100 gr
Gomme arabique     20 gr
Acide oxalique        15 gr

Mordant ferrique

dissolution de perchlorure de fer 45° B

Mordant argentique

eau                         100 gr
nitrate d'argent       15 gr
Gomme arabique   15 gr

mordant soufré

voir aquatinte

Mordant mercurique

dissolution de sulfate double de mercure et d'ammoniaque


Eau forte pour cuivre

Eau-forte de Bosse:

Vinaigre blanc,
le plus forte et pur possible    3 L
Sel ammoniac, bien clair,
transparent, blanc et net         180 gr
Sel commun bien pur             180 gr
Vert de-de-gris pur, sec, sans
raclure de cuivre ou corps
étranger                                  120 gr

Mélanger et piler ensemble les trois solides, ensuite on les incorpore au vinaigre dans pot assez pour que la solution ne dépasse pas lors de l’ébullition. On porte ensuite la solution, dans le pot fermé, à ébullitionle plus rapidement possible pendant 3 à 5 minutes tout en remuant. On laisse ensuite refroidir en laissant le pot couvert. Laisser la solution reposée en bouteille pendant au moins 48H.

Eau forte de Callot

Vinaigre fort                            80 gr
Vert-de-gris                             40 gr
Sel ammoniac                         180 gr
 Sel marin                               120 gr
Alun                                        10 gr
eau                                          160 gr

eau forte de Fielding

Acide nitrique     1 part
eau                       5 parts
sel ammoniac      taille d'une noisette par litre

Autre formule

Acide nitrique     300 gr
eau                       600 gr
Azotate de cuivre   60gr

Autre formule

Azotate de cuivre en solution concentrée  30 gr
sel ammoniac en solution concentrée        10 gr

Autre formule

Acide nitrique       300 gr
Sel ammoniac        50 gr
Acide oxalique      50 gr
Acide acétique      100 gr
eau                        1000 gr

Glyphogène de Lemaire


Acide nitrique        260 gr
Acide oxalique       4 gr
Acétate d'argent     8 gr
Alcool à 36°          500 gr
Ether nitreux         64 gr
eau                         50 gr

Composition Erhmann

Eau                                   800 gr
bichromate de potasse     150 gr
Acide sulfurique à 66°     368 gr

Formule moderne (1924)

Perchlorure de 45°B          100 gr
Acide chlorhydrique          2 gr


Eau forte pour acier

recette

nitrate de cuivre            15 gr
eau distillé                     1 L 1/4
Acide nitrique               quelques gouttes

Autre recette

Sel marin               15 gr
Alun                      60 gr
Sulfate de cuivre   60 gr

On mouille avec du vinaigre   (1 L environ )

Autre recette

Acide oxalique        2 gr
sulfate d'alumine     4 gr
sel ammoniac          4 gr
sulfate de cuivre      60 gr
nitrate de cuivre      16 gr

délayer avec du vinaigre augmenté de sel marin (1 L)

recette de Tardieu père

vinaigre distillé         3 L
Sel ammoniac           184 gr
Sulfate de cuivre       125 gr

faire subir deux gros bouillons

Mordant doux

Pour les tons très doux

Acide nitreux     1 parts
Eau                     4 parts

recette Turet

Acide acétique pur très concentré   4 parts
Alcool anhydre                                1 part
Agiter 30 sec et ajouter:
Acide nitrique                                  1 part

Autre recette
Utilisé par les graveurs anglais

Acide pyroligneux   1 part
Acide nitrique          1 part
Eau                           3 parts

Autre recette

Sublimé corrosif          8 gr
Alun                             8 gr
Eau distillé                   1 L

Dissoudre au bain marie

Autre recette

Alcool ordinaire           125 gr
Acide nitrique               62 gr
Eau                                250 gr
Sublimé corrosif           0.212 gr
Acide chlorhydrique     8 gr

Autre recette

Acide nitrique pur       62 gr
eau distillé                  125 gr
eau-de-vie                   62 gr
Sublimé corrosif         0.212 gr

Autre recette

Acide nitrique             62 gr
eau distillé                  125 gr
Alcool                         187 gr
nitrate de cuivre          8 gr

Autre recette

Acide nitrique pur     32 gr
Sublimé corrosif        0.212 gr
eau-de-vie                 150 gr

Autre recette

Acide nitrique           33 gr
Sublimé corrosif       0.212 gr
eau distillée              187 gr


Gravure sur bronze

Recette
Acide nitrique pur à 40°        100 parts
Acide chlorhydrique à 20°    5 parts

Gravure su Aluminium

eau                                100 gr
Acide chlorhydrique     30 gr
Acide azotique              5 gr
Sel ammoniac               5 gr

Recette particulière

Recette de Nienstadt
On remplace l'eau forte par une pate que l'on étale sur la planche.
Cette pate est composé soit de:
-le chlorure d'antimoine
-le chlorure de platine
-l'azotate de cuivre
-le perchlorure de fer
-l'acide chromique
-bisulfite de soude
recette encre

Encre polychrome pour décalque:

                                               encre violette                          Encre rouge
eau                                          100 gr                                     100 gr
Alcool                                     20 gr                                       10 gr
Violet de Paris                        15gr
Rhodamine                                                                             1 gr

Encre Pour dessin sur cuivre:

                                               Encre noire                 ou                    encre blanche
eau                                          100 gr                                                 100 gr
sulfure de sodium                   10 gr
gomme arabique                     10 gr
Noir de fumée                         5gr
Bichlorure de mercure                                                                      10 gr
Dextrine                                                                                            5 gr


Recette solvant

Degraveur vernis
essence de térébenthine:        100 gr
Benzine                                  100 gr
Pétroline                                 50 gr


Recette aquatinte 


Procédé anglais
inventé en France par l'Abbé Saint-Non.
On recouvre la planche de vernis, ensuite on recouvre au pinceau les parties où on veut produire un grain avec le mélange suivant:
Huile d'olive                       100 gr
essence de térébenthine      100 gr
noir de fumée                      15 gr

on nettoie les parties recouvertes avec ce mélange avant de poser habituellement le grain.

Procédé au sel
Recouvrir la planche avec un vernis séchant lentement:

Cire vierge                200 gr
Poix de Bourgogne   100 gr
Vaseline                    50 gr
Colophane                200 gr
Asphalte                   50 gr

On y dépose le sel à l'aide d'un tamis afin que le grain de sel traverse le vernis jusqu'à la plaque, une fois séché, on enlève l’excédent de sel et on recuit la plaque. On fois refroidit, on laisse tremper la plaque dans l'eau afin de dissoudre le sel.

On peut varier les grains avec d'autre substance soluble:

premiére recette

Sel ammoniac           50 gr
Borax                        25 gr
Salpêtre                     25 gr

Deuxième recette

Sel marin                         30 gr
Bicarnbonate de soude    30 gr
Sulfate de soude              30 gr
Sel ammoniac                  10 gr

Procédé au soufre
une fois la plaque tracée, on applique ce mélange:

Huile d'olive
Fleur de soufre finement broyée 

plus on laisse agir, plus les tons sont foncés.
on nettoie à la benzine.

Foie de soufre
 faire fondre dans un creuset :

Carbonate de potasse     1 part
soufre                             1 part 

Recette à base de foie de souffre

eau                     100 gr
Alcool                100 gr
Foie de soufre    85 gr
Huile ricin          25 gr
Glycérine           25 gr 

Procédé particulier

On applique une solution de mastice ou poix de Bourgogne dans l'alcool sur la plaque, ensuite on la fait chauffer jusqu'a évaporation.
Il ne reste plus qu'à mordre la plaque.

Recette Cire

Cire à modeler/à border, elle est utilisée pour surélever les bords de la plaque afin de verser l'eau forte utilisée et permettre la morsure. Cette technique ne semble plus être utilisée de nos jours (2017).
Personnellement j'y attache une certaine importance et compte bien l'utiliser pour des grands formats.

première recette

cire jaune    6 parts
poix de bourgogne    8 parts
Térébenthine             3 parts
Suif                            3 parts

On fait fondre ensemble les substances, en remuant jusqu'à refroidissement.
on ajuste de 30 gr pour la térébenthine en plus et 30 gr de poix de Bourgogne en moins pour l'hivers.

deuxième recette

cire jaune              5 parts
Térébenthine        1 parts

On fait fondre ensemble les substances, en remuant jusqu'à refroidissement.
on ajuste de 30 gr pour la térébenthine en plus pour l'hivers.


troisième recette

Cire jaune              5 parts
Résine commune   5 parts
suif ou axonge       2 parts

faire fondre et verser dans un récipient rempli d'eau, lorsque la masse se refroidit, la pétrir avec les mains et la battre avec une masse en bois pour la rendre homogène. 

5 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces recettes, c'est bien sympa. J'aime assez faire des essais de produits aussi. J'ai un vernis friable qui m'a paru intéressant, il me reste à l'essayer plus sérieusement. En tous cas le premier rendu me semble à développer. Peut-être en complément d'une pointe. Alain

    RépondreSupprimer
  2. Merci de l'intéret que vous porté à ce travail, je n'ai, pour l'instant, essayé aucune de ces recettes. Je vais commencer à développer la partie sur l'eau forte. Ces recettes datent d'avant 1924 pour l'instant, un peu plus tard je chercherai des recettes après cette date, notamment celle qui pourrait être développé avec la paraffine.
    Cordialement
    Aurélien

    RépondreSupprimer
  3. Beau travail, merci.
    Je note la recette de la cire à modeler pour essais de modelage de cire perdue.
    J'ai bien apprécié le salon de la micro édition et du fanzine à Montbéliard.
    Très content d'avoir quelques tirages de tes planches aussi !
    Bonne continuation (merci encore pour ce travail sur les recettes de vernis)
    Amitiés
    Alain

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Merci, je suis très pris en ce moment sur la mis en place d'une galerie associative, donc ce travail de recherche est mis en veille, mais je vais m'y remettre d'ici peu.

      Supprimer